Montag 10. Dezember 2018
#220 - Novembre 2018

Schuman encounters : une opportunité à saisir pour mieux se connaître

La rencontre organisée à Rome par la COMECE, en octobre 2017, sur le thème (Re)thinking Europe, a engendré moult réflexions auprès de ceux qui croient à l’intérêt de la construction européenne et qui veulent lui donner une visibilité auprès des citoyens. C’est ainsi qu’a germé le projet des ‘Schuman encounters’.

L’idée s’enracine dans le succès affirmé des programmes d’échanges Erasmus, qui ont permis à des milliers de jeunes européens inscrits dans l’enseignement supérieur de découvrir, dans le cadre de leurs études, de nouveaux horizons en suivant des cours pendant un semestre dans une autre institution que la leur, de préférence dans un autre pays. L’Union européenne s’est engagée résolument à promouvoir ces échanges dont les fruits vont bien au-delà d’un apport intellectuel. Ils rejoignent ainsi l’intuition de Robert Schuman qui affirmait : "Supprimer les barrières n'est pas tout; il faut organiser la coopération. Celle-ci suppose avant tout la multiplicité des contacts personnels; échanges et stages, congrès et voyages d'études, expositions, tournées, rencontres de jeunes manuels et intellectuels " (extrait de Pour l’ Europe, 1ere édition, p. 49)

 

Bien des tensions, préjugés ou incompréhensions subsistent hélas aujourd’hui encore entre les habitants et les dirigeants des différents pays membres de l’Union, entre le Nord et le Sud, entre l’Est et l’Ouest. Nous sommes les témoins de paroles blessantes, d’attitudes simplistes de rejet. Si nous voulons participer à un projet commun aussi ambitieux que celui qui fut initié il y a 60 ans, si nous croyons au rôle incontournable de l’Europe dans le monde de demain, il faut que nous nous connaissions mieux, que nous ayons l’occasion de nous rencontrer et nous apprécier dans nos différences. Tout en (re)découvrant notre patrimoine culturel commun et en expérimentant la fraternité au-delà des frontières.

 

L’Eglise doit, à sa façon, jouer un rôle dans ces indispensables rapprochements des personnes. C’est le cas avec cette initiative, qui se veut certes modeste, du moins au début : elle envisage l’organisation, annuellement, de semaines de rencontre, de dialogue et d’amitié. Les chrétiens se rappelleront qu’ils sont fondamentalement des pèlerins : le programme en question les invite à quitter leur pays (cf Gn 12.1)…. pendant une petite semaine. Ils se mettront en route, pour faire l’expérience de l’accueil, de l’hospitalité, si importante dans la vie du croyant (cf Heb13, 1-2).

 

Il est donc proposé que l’évêque d’un diocèse et son équipe fassent connaître leur souhait de s’inscrire dans ces échanges. Le comité de pilotage du projet, basé à Bruxelles, proposera alors une sorte de jumelage entre trois diocèses, un plutôt de l’Est de l’Europe, un autre du Sud, un autre enfin du Nord : chaque année, pendant l’été, à des dates à convenir ensemble, un diocèse accueillera pendant 5 jours des représentants des deux autres diocèses. Au terme de trois ans, il faudra évaluer si l’initiative peut être relancée.

 

Le diocèse d’accueil veillera à élaborer un programme souple de découvertes, d’échanges, de visites : l’aspect religieux ira de pair avec l’aspect culturel et sociétal, sans oublier les nécessaires moments de convivialité. L’engagement financier devra être limité. C’est sans doute possible, à condition que l’accueil se fasse en toute simplicité, par exemple en logeant dans les familles ou les paroisses. Le projet pourrait démarrer en projetant, pour l’été 2019, un premier échange entre les diocèses.

 

Les Schuman encounters se veulent une réponse à l’ignorance et aux préjugés, et signifient à leur façon un effort de paix et de réconciliation entre personnes de différents pays européens. Cet effort rejoint ainsi la volonté si chère aux Pères fondateurs de la Communauté européenne.

 

Notons que si le projet Schuman encounters s’adresse au début aux diocèses catholiques, on espère qu’à terme il puisse être étendu à des diocèses d’Eglises sœurs.

 

Jean Kockerols

Evêque auxiliaire de l’Archidiocèse de Malines-Bruxelles, Délégué à la COMECE

 

Pour tout renseignement : erasmus4churches@comece.eu

 

Teilen |
europeinfos

Monatliche Newsletter, 11 Ausgaben im Jahr
erscheint in Deutsch, Englisch und Französisch
COMECE, 19 square de Meeûs, B-1050 Brüssel
Tel: +32/2/235 05 10, Fax: +32/2/230 33 34
e-mail: europeinfos@comece.eu

Herausgeber: Fr Olivier Poquillon OP
Chefredakteure: Johanna Touzel und Martin Maier SJ

Hinweis: Die in europeinfos veröffentlichten Artikel geben die Meinung der Autoren wieder und stellen nicht unbedingt die Meinung der COMECE und des Jesuit European Office dar.
Darstellung:
http://europe-infos.eu/