Montag 10. Dezember 2018
#220 - Novembre 2018

Façonner l’avenir du Travail

Comment concevoir l‘avenir du travail à l’ère de la transition numérique et écologique ? Mgr Antoine Hérouard présente la réflexion de fond et les propositions de la COMECE pour un monde du travail décent, durable et participatif pour tous en Europe.

Alors que les élections européennes de 2014 ont été marquées par une crise économique profonde, l'un des principaux défis pour les cinq prochaines années consistera à façonner la transformation numérique et écologique de l'économie et de la société européennes. Ces deux éléments continueront de modifier en profondeur le monde du travail. Tout comme à l’époque du développement industriel, il existe encore de nombreuses incertitudes concernant l’accès au travail, ses conditions et son rôle futur en tant que composante fondamentale de la vie humaine.

 

Pour l'Église, le travail a toujours été une priorité humaine et donc chrétienne: En pleine industrialisation à la fin du XIXe siècle, le pape Léon XIII avait mis en lumière les conséquences des nouvelles technologies et de la production de masse sur l'être humain. Aujourd’hui, à l’ère de la révolution numérique, l'Eglise se sent à nouveau engagée dans sa mission de lire les signes du temps - les nouveaux développements de la numérisation, de l'intelligence artificielle et de la transition écologique - et de réclamer la dignité du travail pour tous.

 

Basé sur l'enseignement social de l’Eglise, ce document a été élaboré par la Commission des Affaires sociales de la COMECE en étroite consultation avec des mouvements catholiques européens. Il vise à contribuer à une réflexion socio-éthique au débat actuel sur le futur monde du travail en Europe. Elle alimentera la discussion sur le programme de travail de la prochaine Commission européenne et du Parlement européen, ainsi que l'initiative sur l'avenir du travail, lancée par l'Organisation internationale du travail (OIT) à l'occasion de son 100e anniversaire en 2019.https://www.ilo.org/global/about-the-ilo/lang--fr/index.htm

 

La réflexion de la COMECE encourage les institutions de l'UE à travailler sur une vision européenne commune afin de garantir que ces changements soient profitables à tous et au bien de la société.

 

Tout en soulignant l'importance du travail bénévole et familial, la contribution se concentre principalement sur le travail rémunéré. Elle souligne la nécessité d'une vision européenne claire qui façonne la transformation en cours et permette à chacun de trouver sa place dans ce nouveau monde du travail. Le texte examine les conséquences des changements structurels en cours et apporte une vision pour promouvoir un avenir du travail qui soit digne, durable et permettant la participation de tous.

 

La réflexion se termine par 17 recommandations politiques, parmi lesquelles, on peut retenir :

 

Promouvoir le développement humain intégral (1):

L'UE et ses États membres sont invités à orienter leurs politiques vers l'objectif du Traité de l'UE pour une économie sociale de marché. À cette fin, l'UE devrait respecter de manière stricte les objectifs en matière de climat, d'emploi et de pauvreté de la stratégie Europe 2020 et placer les objectifs de développement durable au centre d'une nouvelle stratégie pour 2030.

 

Garantir des conditions de travail décentes dans tout type d'emploi (3): les législations européennes devraient garantir que toute personne travaillant sous le contrôle de quelqu'un bénéficie d’un ensemble de droits effectifs, y compris la protection médicale et sécuritaire, l’accès à la formation et à l’information nécessaire.

 

Promouvoir la reconnaissance du travail familial et du bénévolat (5): en élevant leurs enfants et en s'occupant des personnes âgées, les membres d’une famille assurent un service vital pour le bien commun. Par conséquent, ils devraient avoir accès à une assurance maladie et avoir droit à une pension adéquate.

 

Aider les travailleurs dans la transition vers le nouveau monde du travail (15) : Le document recommande de renforcer le soutien aux travailleurs touchés par cette transition en transformant le Fonds d'ajustement à la Mondialisation (FEM) en un fonds européen de transition, doté de davantage de ressources et destiné à aider les travailleurs à s’adapter au nouveau monde du travail.

 

Promouvoir la justice fiscale entre le travail et le capital (17): une fiscalité plus équitable peut aider à mobiliser des ressources pour financer une transition juste dans le monde du travail. Le Conseil de l'UE est invité à améliorer la taxation de l'économie numérique et à convenir d'une directive globale sur l'assiette commune consolidée pour l'impôt sur les sociétés (ACCIS), capable d'éliminer les déséquilibres et les régimes préférentiels permettant l'évasion fiscale.

 

Mgr Antoine Hérouard

Evêque auxiliaire de Lille

Président de la Commission affaires sociales de la COMECE

 

Ces propositions seront discutées à l’occasion de la Conférence « Concevoir l’avenir du travail » organisée par la COMECE au Comité économique et social européen, le 27 novembre 2018.

Teilen |
europeinfos

Monatliche Newsletter, 11 Ausgaben im Jahr
erscheint in Deutsch, Englisch und Französisch
COMECE, 19 square de Meeûs, B-1050 Brüssel
Tel: +32/2/235 05 10, Fax: +32/2/230 33 34
e-mail: europeinfos@comece.eu

Herausgeber: Fr Olivier Poquillon OP
Chefredakteure: Johanna Touzel und Martin Maier SJ

Hinweis: Die in europeinfos veröffentlichten Artikel geben die Meinung der Autoren wieder und stellen nicht unbedingt die Meinung der COMECE und des Jesuit European Office dar.
Darstellung:
http://europe-infos.eu/